Informations

Fabricants

Pour la contre-révolution blanche Agrandir l'image

Pour la contre-révolution blanche

18,00 €

    Portraits fidèles et lectures sans entraves

    Philippe Baillet

    « Les idées ont des conséquences. » Sur la base de cet axiome souvent repris par la pensée conservatrice américaine — dont la radicalisation fait ici l’objet d’une longue étude —, on a cherché, à travers une série de portraits fidèles (Barruel, Donoso Cortés, Boris Souvarine, Henri Rollin, Ernst Kantorowicz, Antonin Artaud) et d’études prenant appui sur des lectures sans entraves ni jugements préconstruits (livres de Samuel Huntington, George L. Mosse, Friedrich Nietzsche, Augusto Del Noce, etc.), à fourbir des armes intellectuelles sûres. Elles doivent servir à tous ceux qui sont appelés à prendre part sous différentes formes — dans des mouvements politiques, associations culturelles, maisons d’édition, revues ou simplement dans leur entourage — au grand combat de demain, à la guerre civilisationnelle qui s’annonce déjà par tant de signes tangibles.
    Pour autant, il n’est pas question d’honorer un savoir prétendument neutre qui n’est en fait que le cache-sexe du paradigme dominant de la modernité mondialisée parvenue au terme de son cycle désastreux. Il s’agit de répondre efficacement aux méthodes de diffamation des manipulateurs médiatiques ou « savants », qui pratiquent encore et toujours à l’encontre des seuls ennemis authentiques du Système, accusés de répandre la haine, des « rites d’exécration » et des « malédictions collectives à la mode du xxe siècle réputé civilisé » (Jules Monnerot).
    Conscient que les mots ont une âme et qu’il ne faut donc pas reprendre le vocabulaire de l’ennemi, persuadé que notre seule chance de survie réside dans l’apparition d’un nouveau type humain lors des conflits civilisationnels et raciaux à venir, l’auteur appelle de ses vœux une contre-révolution blanche.

    192 p.

    Extraits de comptes rendus

    - « Avec ce recueil d’articles témoignant de près d’un quart de siècle de recherches, Philippe Baillet s’érige en essayiste accompli, de lecture agréable et à la documentation fouillée. […] [Il] est de ces éveilleurs dont nous avons un urgent besoin. Grâce lui soit rendue, ainsi qu’à son éditeur, de nous léguer cet excellent florilège. » (Daniel Cologne, www.europemaxima.com)

    - « […] un excellent recueil d’articles […]. L’ouvrage, de haute tenue, porte notamment sur des penseurs et historiens étrangers souvent mal connus en France […]. Un très bel exemple de critiques intelligentes. »
    (Emmanuel Ratier, Faits & Documents)

    - « […] Philippe Baillet fait preuve à tout instant d’une rare érudition, d’un jugement toujours attentif aux nuances et d’une intelligence générale de l’œuvre qui lui font honneur. »
    (Alain de Benoist, Éléments)

    - « Deux constantes ressortent de cet ensemble : une écriture toujours soucieuse de précision […] et une vaste culture, historique, littéraire et philosophique. »
    (Bernard Dumont, Catholica)

    - « […] l’auteur ne souhaite pas que cet ouvrage soit autre chose qu’un livre de combat. Il faut espérer que la collaboration entre Akribeia et Philippe Baillet ne s’arrêtera pas là. D’autres tomes […] pourraient faire œuvre utile dans notre mouvance qui a surtout besoin désormais de clarifier bien des idées et des concepts. »
    (Eugène Krampon, Réfléchir & Agir)

    - « […] sa plume est remarquable […] ses critiques toujours étayées d’arguments indéniables, d’illustrations pertinentes et de précisions toujours bienvenues qui n’alourdissent jamais son texte. Philippe Baillet […] écrit pour les Blancs ayant pleine conscience de l’extrême précarité de leur race. […] Baillet offre à ses lecteurs un article […] d’une remarquable densité dans lequel sont présentés avec force précisions les courants conservateurs américains […]. Ici, le constat des agressions commises par le Système à l’encontre des Blancs [...] est d’une magnifique limpidité. »
    (Valentin Barnay, Rivarol)

    - « Surtout, merveille de connaissance et de sagacité, il y a, consacrées aux derniers ouvrages de Samuel Huntington […] et, à leur suite, au mouvement conservateur américain, des pages qu’on doit méditer et retenir. Histoire, littérature, éthique : Philippe Baillet affirme sans tapage ni ostentation son admirable compétence en chacun de ces domaines. »
    (Michel Toda, La Nef)

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Pour la contre-révolution blanche

Pour la contre-révolution blanche

Donnez votre avis

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...